Signature de la Charte de Mobilité et Développement Urbain Durable [es]

Mexico, 5 octobre 2011

Dans le cadre du VII Congrès International de Transport Durable, le Ministre Conseiller de l’Ambassade de France au Mexique, M. Emmanuel Mignot, et la Vice-Ministre du Développement Urbain et de la Planification du Territoire du Ministère du Développement Social (SEDESOL, selon l’acronyme mexicain), Mme Sara Topelson, ont signé hier la Charte d’apprentissage et d’accords de bonnes pratiques sur la Mobilité et le Développement Urbain Durable faisant suite à la Mission Binationale de Coopération Technique France-Mexique, qui a eu lieu en juin dernier.

JPEG

La Directrice du Centre de Transport Durable (CTS, selon l’acronyme mexicain), Mme Adriana Lobo, ainsi que les représentants des États et municipalités mexicains, et les directeurs d’institutions dédiées à l’amélioration de la qualité de la mobilité au Mexique, étaient également présents lors de la signature.

JPEG

Cette Charte est le résultat de la mission d’étude et d’analyse que l’Ambassade et le CTS ont organisé dans 3 métropoles françaises (Bordeaux, Nantes et Lyon), avec pour objectif d’établir un dialogue sur les politiques, les pratiques et les technologies de mobilité urbaine durable.

La mission était composée de membres d’ONGs (ITDP Mexique, CTS Mexique et AMTM), du Collège du Mexique, du Gouvernement Fédéral à travers BANOBRAS FONADIN-PROTRAM, SHF et SEDESOL, de représentants des 5 entités et villes (Nuevo León, Puebla, Querétaro, León, Zapopán), ainsi que de la Vice-Ministre du Développement Urbain et de la Planification du Territoire, qui a coordonné la mission.

JPEG

Les membres de la mission ont pu observer les différentes solutions et problématiques spécifiques de chaque ville en matière de transport. « Les solutions doivent être le résultat d’une longue et profonde réflexion, qui prend en compte la spécificité de chaque site. Elles doivent envisager une vision politique intégrale du développement urbain et doivent être fondées sur une importante concertation citoyenne », a expliqué M. Mignot.

« Ce thème de la mobilité – comme tous les nouveaux modes de vivre ensemble dans la ville – est extrêmement complexe. Le fait d’embrasser et d’envisager tant de problématiques rend nécessaire la mise en place d’échanges, de dialogues, de partage des idées, des expériences et des bonnes pratiques », a souligné le Ministre Conseiller.

M. Mignot a réaffirmé l’appui et le soutien de la France aux institutions mexicaines présentes dans la conception et la mise en place de leurs projets.

Dernière modification : 06/10/2011

Haut de page