Les chefs d’îlot

Dans le cadre de son plan de sécurité, le consulat général de France à Mexico a découpé la zone de sa compétence territoriale en îlots édifiant ainsi un réseau de sécurité qui permettra, le cas échéant, de faire circuler l’information au sein de la communauté française.

Quel est le rôle du chef d’îlot ?

Le chef d’îlot participe au dispositif de l’îlotage, base du plan de sécurité établi par le Consulat général. Il est responsable d’un groupe de ressortissants français inscrits auprès de ce consulat. Lorsqu’une situation d’urgence se produit, le chef d’îlot doit se tenir informé de l’évolution de la situation et des consignes du Consulat général. Il fait remonter vers le Consulat général les informations relatives aux personnes en situation difficile : malades, blessés, personnes âgées, enfants isolés, etc.

Ce que le chef d’îlot ne peut pas faire pour vous
- Les chefs d’îlot n’ont AUCUNE COMPÉTENCE EN MATIÈRE ADMINISTRATIVE. Il est donc totalement inutile de les saisir au sujet d’une démarche administrative.
- Si vous avez un PROBLÈME DE SÉCURITÉ GRAVE ET IMMÉDIAT, contactez directement le téléphone de permanence du Consulat général de France à Mexico au 044.55.54.06.86.64 depuis Mexico / 045.55.54.06.86.64 depuis le reste du Mexique / 00.52.1.55.54.06.86.64 depuis l’étranger ou par courriel : permanencecgfmex@gmail.com.

JPEG

Les noms et coordonnées de son chef d’îlot seront communiqués à tout nouvel inscrit au Registre des Français établis hors de France lors de son inscription.

Si vous êtes déjà inscrit au Registre, vous pouvez demander à ce qu’elles vous soient communiquées en envoyant un message électronique et en précisant vos noms, coordonnées et NUMIC (numéro d’inscription au Registre). Si vous avez déménagé ou changé de coordonnées (téléphone/courriel), contactez-nous également pour que nous puissions mettre à jour votre dossier personnel.

En cas de crise majeure (séisme, ouragan…), vous pourrez contacter votre chef d’îlot au même titre que le consulat si l’urgence de la situation l’exige.

Dernière modification : 24/06/2019

Haut de page