Première rencontre entre les Groupes Pays France et Mexique pour la coopération décentralisée (12 octobre 2017) [es]

Discours de l’ambassadrice Anne Grillo, à l’occasion de la Première rencontre entre les Groupes Pays France et Mexique pour la coopération décentralisée
Guanajuato
12 de octubre de 2017

Première rencontre entre les Groupes Pays France et Mexique pour la coopération décentralisée - JPEG

Cher Miguel Marquéz Marquéz, gouverneur de l’Etat du Guanajuato,
Cher Michel Vernejoul, président du groupe pays Mexique,
Chers membres des groupe-pays,
Chers tous,

Cela fait peu de temps que je suis arrivée au Mexique en tant qu’ambassadrice de France mais je me rends compte chaque jour de la richesse de la relation franco-mexicaine.

Cette relation se nourrit des échanges entre les nombreux acteurs publics, parmi lesquels les gouvernements locaux jouent un rôle de plus en plus important.

Depuis de nombreuses années, les régions et les communes françaises ont développé des liens de coopération très forts avec les gouvernements locaux mexicains.

Aujourd’hui, pour la première fois, nous sommes réunis pour partager vos expériences de coopérations dans différents domaines.

Je souhaiterais mettre en avant les coopérations :
- Entre Bordeaux et Guanajuato sur la gouvernance locale, les échanges culturels, universitaires, et économiques ;
- urbanisme et développement durable pour La Rochelle et l’Etat de Campeche ;
- innovation urbaine et espaces publics pour Paris et la ville de Mexico ;
- gestion du littoral pour Brest et l’Etat de Veracruz ;
- échanges économiques et culturels pour Angoulême et Zapopan ;
- échanges culturels liés à leur histoire commune pour Barcelonnette et Valle del Bravo ;
- enfin, gouvernance locale et tourisme pour Lourdes et l’inter-municipalité SIMAR SURESTE.

Première rencontre entre les Groupes Pays France et Mexique pour la coopération décentralisée - JPEG

Monsieur le président du Groupe Pays Mexique, Michel Vernejoul, a signalé que l’objectif aujourd’hui devait être de se réunir plus souvent, ce qui me parait une bonne idée étant donné que ces moments d’échange peuvent aider à identifier de nouveaux domaines de collaboration, trouver des opportunités pour d’autres acteurs tels que les entreprises, les associations et peut-être les agences de développement, qui souhaiteraient participer à ces projets.
Cette rencontre doit être un moment de réflexion pour que nos modèles de coopération franco-mexicaine au niveau local puissent aussi inspirer d’autres pays, et ainsi leur permettre à l’avenir de se joindre à nos coopérations bilatérales

Je remercie très sincèrement la SRE et l’Amexcid du soutien qu’ils apportent avec nous au développement des coopérations. L’appel à projets pour la coopération décentralisée, que nous finançons avec eux depuis maintenant plusieurs années, est en effet un puissant outil pour inviter de nouvelles collectivités territoriales, françaises et mexicaines, à créer des liens. Je veux vous assurer que l’Ambassade de France continuera à soutenir cette fructueuse coopération de niveau local.

Chers élus
Cette coopération tient par votre engagement personnel et je vous en suis sincèrement reconnaissante. Il n’y a pas de coopération décentralisée seulement avec des procédures et seulement avec des projets. Derrière, il y a des hommes et des femmes et, par votre engagement au-delà de toutes vos responsabilités, il nous est possible de maintenir les relations dans la durée.

Je sais aussi ce que cela représente comme investissement, comme mobilisation aussi, et je crois que cela peut apporter beaucoup à nos communauté en France comme au Mexique. Merci à tous.

J’espère que ces rencontres seront fructueuses et qu’elles continueront à enrichir la relation franco-mexicaine.

Merci à toutes et à tous.

- Lire le communiqué

Dernière modification : 16/10/2017

Haut de page