Le Groupe d’information sur la Reproduction choisie (GIRE) reçoit le le Prix franco-allemand des droits de l’homme “Gilberto Bosques” [es]

JPEG

Mexico, le 29 mars 2017

Pour sa troisième édition, le Prix franco-allemand des droits de l’homme « Gilberto Bosques » a été attribué au Groupe d’information sur la Reproduction choisie « GIRE », en présence de sa directrice, Regina Tamés Noriega.

Le Prix franco-allemand des droits de l’Homme a été créé en 2013 à l’occasion du 50ème anniversaire de la signature du Traité de l’Elysée par le Président Charles De Gaulle et le Chancelier Konrad Adenauer, qui a scellé la réconciliation entre la France et l’Allemagne après la Seconde Guerre mondiale. Cette initiative –remettre conjointement un prix des Droits de l’Homme- n’est pas réservée exclusivement aux Ambassades de France et d’Allemagne au Mexique, mais est portée par de nombreuses autres ambassades françaises et allemandes dans le monde.

Le Prix franco-allemand des droits de l’Homme « Gilberto Bosques » cherche à appuyer de façon constructive et respectueuse les initiatives qui permettent d’avancer sur le chemin de la défense, de la promotion et de la mise en œuvre des Droits de l’Homme au Mexique. Par la remise de ce prix, l’Allemagne et la France mettent en valeur le travail de la société civile mexicaine dans ce domaine et offrent un espace de discussion entre les acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux.

A l’occasion de cette troisième édition, le jury a reçu de nombreuses candidatures, toutes d’une qualité extrêmement remarquable.


JPEG

- Groupe d’information sur la Reproduction choisie « GIRE »
Le prix a été remis au Groupe d’information sur la Reproduction choisie « GIRE », représenté par sa directrice Regina Tamés Noriega. Cette association, fondée en 1992, est vouée à la défense légale des droits reproductifs au Mexique. Son travail consiste à :
- défendre le droit élémentaire de tous les individus à décider librement d’avoir ou de ne pas avoir d’enfant(s) ainsi que de décider du nombre et de l’écart entre ceux-ci ;
- promouvoir le droit d’accès à une information de qualité en amont de la prise de décision ;
- garantir le droit à une santé reproductive.

GIRE travaille au niveau fédéral et au niveau des états pour mettre l’accent sur le renforcement du cadre réglementaire et des politiques publiques. L’association oeuvre également à l’échelle internationale : elle a présenté il y a peu des observations au Comité des Droits de l’Enfant des Nations-Unies sur les actions menées par le Mexique, intervention qui a donné lieu à sept recommandations sur les droits reproductifs. Le travail de GIRE a été fondamental pour la défense et la garantie du droit humain élémentaire de reproduction, comme pour les droits des femmes au Mexique.


En plus du lauréat principal, deux mentions honorifiques ont été décernées à d’autres organisations ayant œuvré de manière très active pour le renforcement des Droits de l’Homme au Mexique.


JPEG

- Abel Barrera Hernández
Une des mentions honorifiques revient à Abel Barrera Hernández, directeur et fondateur du Centre des Droits Humains de la montagne Tlachinollan. Cette organisation travaille sur des cas de disparitions forcées, d’exécutions extrajudiciaires, de tortures et d’impunité au Mexique. Le centre s’est également attaché à soutenir et à représenter légalement les parents des 43 étudiants disparus de l’école normale Isidro Burgos d’Ayotzinapa (Guerrero). Par son travail, il a contribué à initier un changement en matière de Droit de l’Homme dans l’état du Guerrero et par extension dans tout le Mexique.


JPEG

- Instituto de Liderazgo Simone de Beauvoir A.C.
La seconde mention honorifique a été décernée à l’Institut de Leadership Simone de Beauvoir A.C., représenté par Ximena Andión Ibáñez. Cet Institut est une organisation de la société civile dont la mission consiste à diminuer l’inégalité de genres, doublée d’autres formes de discrimination telles l’origine ethnique, la condition socioéconomique ou l’âge, qui placent les femmes et les jeunes dans des situations menaçant la garantie de leurs droits. Au cours des 16 dernières années, l’Institut est devenu une organisation de référence au Mexique sur les thèmes du genre et des Droits des femmes, participant ainsi au renforcement des Droits de l’Homme au Mexique.


JPEG

JPEG

A la cérémonie ont assisté le président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), Luis Raúl González Pérez, l’activiste Marta Lamas et les journalistes Carmen Aristegui et Denise Dresser.

Dernière modification : 04/10/2017

Haut de page