La police française contribue à la formation des unités spéciales contre les enlèvements, en termes de négociations et de gestion de crise [es]

Le Parquet Général de Justice de Basse Californie a accueilli la cérémonie d’inauguration du stage « Négociation de haut niveau pour le renforcement des unités spéciales contre les enlèvements », en présence de Patricia Bugarin Gutiérrez, coordinatrice nationale AntiEnlèvements, et de Perla Ibarra Leyva, procureure générale de Basse-Californie et du service de Sécurité Intérieure de l’ambassade de France au Mexique.

JPEG

Tijuana, le 2 avril 2018

Réunissant 40 agents représentant 10 états du nord du Mexique (Baja Califormia, Sonora, Chihuahua, Coahuila, Tamaulipa, Jalisco, Colima, Guerrerro, Aguascalientes et Michoacan), cette formation d’une durée d’une semaine, axée sur les techniques de négociations et les situations de gestion de crise, a été dispensée par deux membres du RAID. Le RAID –pour Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion– est une unité d’élite de la police française, dédiée à l’antiterrorisme, la lutte contre le crime et le grand banditisme.

JPEG

Ce cours s’inscrit dans le cadre de la convention franco-mexicaine pour la formation du personnel mobilisé dans la lutte contre les enlèvements, signée le 23 janvier 2018 par l’Ambassade de France à Mexico et la Coordination Nationale Anti séquestration (CONASE). Il s’agit de la deuxième formation prodiguée par le RAID aux agents mexicains dans le cadre de cet accord. La première formation s’était déroulée à Morelia, (Michoacán) sur le même thème et avait permis de former des agents venant de plusieurs Etats du centre du Mexique.

La cérémonie s’est déroulée en présence de représentants politiques, civils et économiques de la région.

Dernière modification : 10/04/2018

Haut de page