Inauguration du Forum d’Affaires Franco-Mexicain 2017 [es]

JPEG

Mexico, le 25 avril 2017

Le Forum d’affaires Franco-Mexicain a ouvert ses portes ce mardi 25 avril à Mexico en présence de l’Ambassadrice de France au Mexique, Maryse Bossière et du vice-ministre des relations extérieures (SRE), Carlos de Icaza.

Ce forum d’affaires franco-mexicain, organisé par la Chambre de Commerce Franco-Mexicaine, les Conseillers du Commerce Extérieur de la France (section mexicaine), Business France, le Service Economique de l’Ambassade, Bpifrance, ProMéxico et l’INADEM réunira jusqu’à demain les représentants de 35 entreprises françaises venues de France et de 39 filiales déjà implantées au Mexique, et ceux de plus de 300 entreprises mexicaines.

Durant deux jours, à travers un millier de rencontres d’affaires, des conférences plénières et des ateliers sectoriels et thématiques animés par des experts français et mexicains de premier plan, le Mexique sera au coeur de l’attention des milieux d’affaires français.

Cet évènement, qui a lieu à l’Hôtel Camino Real, est par ailleurs l’occasion de continuer à promouvoir la France comme la destination qui s’impose de plus en plus aux investisseurs mexicains potentiels en Europe.

Le Mexique est le deuxième partenaire de la France en Amérique latine. Les échanges franco-mexicains, en progression constante depuis 2011, ont franchi en 2016 le seuil des 6 milliards d’euros, et ont ainsi quasiment doublé entre 2011 et 2016. En 2016, la France était le 11ème fournisseur mondial - le 4ème européen- du Mexique ; le Mexique, quant à lui, se plaçait au rang de 34ème fournisseur mondial de la France.

Avec environ 545 entreprises françaises établies au Mexique - majoritairement des grands groupes, dont certaines occupent déjà des positions fortes sur le marché intérieur - l’intérêt des entreprises françaises pour le Mexique, qu’elles soient présentes depuis des décennies ou récemment installées, ne faiblit pas. Elles emploient actuellement environ 110 000 personnes, et continuent de renforcer leur présence et leurs activités dans le pays. S’agissant des entreprises mexicaines, plusieurs grands groupes mexicains sont également déjà présents en France, une présence qui incite d’autres entreprises mexicaines à s’y développer.

Lors de la cérémonie d’inauguration, l’Ambassadrice de France, Maryse Bossière, a rappelé que plusieurs chantiers étaient en cours d’exécution ou en préparation. « L’investissement français au Mexique ne faiblit pas et la présence française y est durablement ancrée, à travers 550 filiales », a-t-elle souligné.

« Dans le domaine de la santé, nous renforçons significativement nos liens, à travers une coopération institutionnelle très dense et la création il y a un an du Club Santé Mexique. Le Mexique et la France ont par ailleurs mis en commun leur sens de l’innovation, de l’entrepreneuriat, de la recherche et du développement ; suite à l’accord conclu entre l’INADEM et Business France en juillet 2015 à Paris, a été créé le Comité Mexique-France pour l’Entrepreneuriat et l’Innovation (COMFEI), dont l’activité permet aujourd’hui de transformer ensemble en réalités industrielles la créativité des talents de nos deux pays », a-t-elle déclaré.

Le Forum d’affaires franco mexicain mettra à l’honneur plusieurs secteurs clés de notre relation bilatérale tels que l’aéronautique, premier poste des exportations françaises au Mexique, mais aussi un des fleurons de la présence industrielle française au Mexique ; celui de l’automobile qui constitue aujourd’hui l’une des priorités de la France en termes d’investissements nouveaux. Les opportunités d’investissements croisés dans la filière agroalimentaire, les industries créatives, les métiers de la ville durable, les énergies renouvelables et le secteur énergétique (pétrole et gaz) seront également abordées.

Face à un public composé d’entrepreneurs français et mexicains, le vice-ministre des Relactions extérieures, Carlos de Icaza, a declaré que dans le monde actuel, toujours en mouvement et où les valeurs sont remises en question, le Mexique est un pays stable, ouvert au libre échange, c’est un pays optimiste et ami de la France.

"Le Mexique se trouve dans un processus de révision, et éventuellement, de renégociation de ses accords commerciaux (ALENA, accord global Mexique-Union européenne, etc). Dans le cadre des futures négociations, le Mexique saura toujours respecter ses engagements internationaux, avec l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), l’Union européenne, ou la France", a affirmé le vice-ministre.

Dominique Azam, président des Conseillers du Commerce extérieur de la section Mexique et directeur général de Saint Gobain Mexique a, pour sa part, affirmé que le Mexique était un pays très compétitif au niveau mondial [...]et possédait un marché interne très important qui évolue de manière significative. "Le Mexique est un pays dans lequel il est possible d’investir, où il est possible d’amener de l’innovation et avec lequel nous pouvons réaliser un transfert de technologie. Notre objectif, dans les prochains mois, c’est que la France puisse avoir un poids plus important au Mexique", a-t-il souligné.

Alfred Rodriguez, président de la Chambre Franco Mexicaine de Commerce et d’Industrie, a déclaré que les entreprises françaises ont fait le bon choix en venant au Mexique pour chercher des opportunités d’affaires. "La situation géopolitique avec son voisin du Nord représente une grande opportunité pour le Mexique", a déclaré Alfred Rodriguez.

"Le Mexique et la France ont une relation bilatérale qui a connu un véritable rapprochement au cours de ces dernières années et se traduit par des échanges commerciaux record de 6,2 milliards d’euros. La France exporte 3,2 milliards d’euros au Mexique et importe 2,4 milliards d’euros de produits mexicains, tandis que le Mexique est un pays avec une grande perspective économique qui compte sur un marche intérieur de 127 millions d’habitants et une classe moyenne vigoureuse. Sa position géographique est, par ailleurs, unique, comme lien entre l’Amérique du Nord et du Sud", a signalé le chef de l’unité de Développement Sectoriel de ProMéxico, César Fragozo

Philippe Garcia, directeur de Business France Mexique a finalement indiqué que plusieurs entreprises françaises étaient intéressées investir au Mexique : « ce que nous retenons avant tout de nos missions sur le terrain, de Veracruz à Tijuana, en passant par la Ville de Mexico, le Bajio, le Nuevo León, Jalisco ou Coahuila, c’est que les entreprises françaises ont un rôle déterminant à jouer dans la volonté mexicaine unanimement exprimée de diversifier ses partenariats économiques et commerciaux ».

JPEG

Pour en savoir plus :

-  Le site web du Forum d’Affaires Franco Mexicain 2017
-  Présentation du Forum d’Affaires Franco Mexicain 2017 (formato PDF)

Dernière modification : 19/07/2017

Haut de page