III anniversaire de la French Tech Mexico (10 octobre 2019) [es]

Discours de Mme l’Ambassadrice, Anne Grillo à l’occasion du 3ème anniversaire de la French Tech México
Casa de Francia, Ciudad de México
10 octobre 2019

* Seul le prononcé fait foil

Bonsoir à tous,

Je voudrais d’abord féliciter les fondateurs de la French Tech Mexico.

Vous êtes les ambassadeurs talentueux de cette France créative et innovante que le Président de la République promeut. La France impose « sa signature » au niveau mondial, de façon originale et sûrement. Chers amis mexicains ici présents, avant de connaitre vos amis de la Frech tech, je suis certaine que l’image d’une France, terre d’innovation, ne s’imposait pas à vous avec évidence. Mais les faits et les chiffres sont là : le plus grand incubateur du monde est français – la station F. 1000 start up dont 4 mexicaines – ce qui nous réjouit à Mexico et j’espère qu’il y aura d’autres start up mexicaines qui feront ce choix – nous pouvons d’ailleurs les accompagner - ; plus généralement la France est le pays d’Europe qui compte le plus d’incubateurs et d’accélérateurs de start up ( je ne suis pas certaine de saisir toujours la nuance entre les deux) ; la France est au second rang européen de levées de fonds ; la France occupe le 7 ème rang mondial en termes de nombre de « licornes » (je sais maintenant qu’il s’agit d’une entreprise de tech valorisée au-dessus du milliard d’euros). Le Président de la République a fait le choix d’un investissement public de 5 milliards d’euros pour passer à 25 licornes en 2 ans.

Un des atouts compétitifs de la France est l’environnement scientifique et académique qu’il offre. Quand le plus grand producteur de logiciel indien installe son centre de recherche et d’innovation en France, il le fait parce qu’il sait que l’école française de mathématique est une des plus performante au monde. Je suis d’ailleurs attachée à la coopération que nous avons avec le Mexique, à travers nos laboratoires conjoints en mathématiques.

Chers amis de la French tech, vous avez fait le pari du Mexique. Vous y avez vu un pays d’opportunités pour promouvoir un écosystème innovant. Là aussi, un choix pas évident, en tout cas pour moi, à mon arrivée dans ce pays, à 2 h à peine de la Silicon valley. 2 ans plus tard, je suis convaincue. Vous avez eu de la vision et de l’audace !

Pour au moins quatre raisons :

1/ Le Mexique est en effet un hub stratégique qui permet de se développer aux USA et en Amérique Latine. C’est un atout pour ce pays. C’est un atout pour tous les membres mexicains et français de la French tech. Signer avec un géant comme América Movil, acteur des telecoms présent dans 18 pays est forcément une formidable porte d’entrée. La même chose avec des groupes internationaux, français notamment qui ont souvent placés leur centre décisionnel régional, voire continental au Mexique (L’Oréal). Le Mexique est le 2e marché de nombreux groupes nord-américains, autant de ponts d’innovation USA-Mexique-Canada.

2/ Le Mexique est le premier marché hispanophone d’Amérique Latine, avec une économie qui a besoin de se transformer et d’innover. Les autorités le disent. L’innovation est un mot clé de la vision stratégique que la ministre de l’Economie porte pour ce pays. Avec ses 127 millions d’habitants, le Mexique offre – il est vrai- une opportunité de marché sans égal pour des start up B2C qui offrent des services innovants à la population n’ayant pas encore accès à la bancarisation, et ne pouvant donc pas accéder à l’assurance, au crédit, ou au e-commerce. les start-up de fintech s’adressent aux 50% de la population non bancarisés. Un exemple concret d’un joli succès français : Melloon, une application fondée par un français. En Europe, elle permet d’assurer des objets directement via l’application (on peut choisir d’assurer seulement son ordinateur). Au Mexique, elle va utiliser la même technologie pour permettre aux personnes non bancarisées d’obtenir des crédits pour des objets spécifiques.

Les entreprises mexicaines investissent massivement dans les nouvelles technologies. Le e-commerce au Mexique a connu la plus grande croissance mondiale en 2019 (+35%). les banques ont besoin d’authentifier leurs paiements, de sécuriser les transactions et de fidéliser leurs clients, ce qui a généré la création de 400 Fintech. De fait, le Mexique est le 1er écosystème Fintech d’Amérique Latine en 2019 (le Brésil en compte 380, le Chili en compte 90)

3/ Le Mexique présente les meilleures opportunités de financement (venture capital) et d’accompagnement (incubateurs, accélérateurs) d’Amérique latine (derrière le Brésil). Cher Federico, tu ne me contrediras pas ?

4/ Et puis il y a le talent des Mexicains, leur dynamisme, leur enthousiasme. J’en suis témoin tous les jours, avec une vaste coopération dans des domaines très pointus (finance verte ; environnement, physique, océans,…)

Chers amis de la French tech, vous avez eu du flair et de la persévérance. Vous pouvez aller peut aller encore plus loin, « main dans la main » avec les Mexicains, au bénéfice des deux pays, dans un partenariat gagnant gagnant, les seuls assurés de succès et de pérennité.

II/ Il faut poursuivre cette dynamique collective franco-mexicaine que vous avez contribué à initier que vous soyez membres de la French Tech, responsables d’innovation dans des grands groupes, financiers et investisseurs. Votre force viendra de la poursuite de ce travail en réseau et en équipe, en vous épaulant.

J’imagine que vous vous soutenez déjà entre vous, que les start up tentées par l’aventure mexicaine ou française vous contactent pour bénéficier de votre expérience. La solidarité commence par là. A cet égard, il me parait important que vous, la French Tech, fassiez connaitre votre travail de mise en réseau fédérateur auprès de relais mexicains. Je salue d’ailleurs les responsables d’associations mexicaines qui représentent les entreprises du secteur des nouvelles technologies au Mexique.

En tout cas, en tant qu’ambassadrice, attachée à un esprit de travail « en équipe France », je veillerai à ce que mon équipe (Business France, service économique, service de coopération) – beaucoup plus innovante et connectée que moi-, et moi-même participions à cette recherche de synergies. Comment ?

- En continuant à faire votre publicité auprès des grands groupes français qui ont besoin d’innovation. Je visite beaucoup d’usines françaises dans tout le pays. Hier encore, j’étais à Querétaro chez Safran où est produite, pour le monde entier, la partie technologiquement la plus avancée des moteurs d’avions LEAP, des « aulas » tissées en matériaux composites. Après, à vous d’être à la hauteur et de convaincre.

Vous avez le talent pour le faire. J’ai 2 exemples en tête de collaboration réussie : la start-up PALO IT a développé une application de gestion des coûts à destination des PME travaillant avec Up Si Vale, leur permettant de mieux contrôler les coûts de leurs collaborateurs (essence, etc.) et de faciliter leurs paiements. Le projet de Sigfox de développer avec SAINT GOBAIN une expérimentation conduite au Brésil. Sigfox a placé 4000 capteurs IoT sur les palettes qui transportent les plaques de verre de St Gobain (celles-ci sont ensuite placées dans des camions). Ces capteurs permettent de localiser en temps réel ces palettes afin d’éviter de les perdre, ou de les laisser inactives sur un site, et ainsi d’optimiser leur rotation entre l’usine Saint Gobain et les centaines de clients (dans l’industrie automobile, dans le secteur de la construction, etc…). Ce plaidoyer je le fais aussi auprès de grands entreprises mexicaines et internationales.

- C’est à l’ordre du jour de nos échanges avec la Chambre de commerce franco-mexicaine et les conseillers du commerce extérieur.

- et c’est enfin un sujet que j’aborde avec les autorités locales, notamment quand nous évoquons leurs besoins en matière de villes intelligente, de santé, d’éducation, d’agroalimentaire. Autant de domaines dans lesquels des strat up françaises sont aujourd’hui reconnues.

Vous pouvez donc être assurés de mon soutien. Et j’espère amis mexicains, qui nous faites l’amitié d’être là, que nous pourrons ensemble contribuer à favoriser un écosystème innovant dans ce pays qui a tous les atouts pour réussir. a commencer par celui de pouvoir compter sur votre talent.

Dernière modification : 16/10/2019

Haut de page