Clôture de la Nuit des Idées 2020 (30 janvier 2020) [es]

Discours de Mme l’Ambassadrice, Anne Grillo
Clôture de la « Nuit des Idées » 2020

Musée d’el Chopo, Ciudad de México
30 janvier 2020

* Seul le prononcé fait foi

Alors que cette nuit des idées franco-mexicaine touche à sa fin, je voudrais vous dire quelques mots.

D’abord un très grand merci à tous de votre présence et de votre participation.
Une mention toute spéciale à toute l’équipe du musée du Chopo qui nous accueille : à José, son directeur, à Claudia qui l’épaule, à Hugo de la cinémathèque. Merci de votre confiance, de votre disponibilité et de votre patience. De la patience, il en a fallu pour nous suivre concrètement dans la mise en œuvre des activités de cette soirée dans ce beau lieu qui nous a inspirés.

Un merci affectueux et reconnaissant à nos amis mexicains qui ont accepté de participer avec enthousiasme à la conception de la programmation de cette soirée, à Genaro, Karla, Daniel, Karine, Jordi, Tomás malgré vos agendas chargés, sans oublier bien sûr tous les artistes magnifiques qui nous ont accompagnés et tous les participants aux tables rondes. Immense merci aux personnalités venues de France (en français) : Judith Revel, Jean-Philippe Uzan, Michèle Larüe-Charlus, Myriam Revault d’Allonnes, Michèle Riot-Sarcey, Denis Vidal, Brian Chambouleyron et Matyouz Ladurée .

Mais le succès de cette soirée et des rencontres qui se sont nouées tient enfin à vous tous, chers amis. Vous avez été les acteurs clés de cette soirée !

Cette édition 2020, la 3 ème que nous organisons à Mexico depuis le lancement de cette initiative il y a 5 ans en France, sous l’impulsion du ministère des Affaires étrangères français, me tenait particulièrement à cœur, pour 3 raisons :

-  La première tient au thème retenu cette année : « être vivant » qui offre en espagnol « ser o estar vivo » une infinie de questions à explorer. Une nuit ne suffirait pas ! Nous avons fait le choix de construire une programmation pluridisciplinaire en privilégiant quelques thèmes qui font écho à ce qui se passe au Mexique, en France et dans le monde : comprendre la relation des êtres humains à la nature ainsi qu’à leur propre nature ? Comment appréhender les nouvelles formes de souveraineté des peuples ? comment défendre le droit des femmes ? comment reconnaître les différentes identités de genre ? Comment réfléchir sur la déshumanisation du vivant et sur la capacité du langage à dire et pas seulement à parler ?

-  Saisir l’occasion de cette Nuit des idées pour créer un espace où chacun a eu droit à la parole, dans l’exercice de son savoir et de son art, était ma seconde motivation. Faire entendre une parole libre, diverse, respectueuse, tel était un peu le pari de cet exercice de démocratie participative. Je pense que nous y sommes parvenus.

-  Le troisième et dernier objectif était de consacrer cette nuit des idées comme un rendez-vous annuel privilégié de dialogue entre Français et Mexicains qui se rencontrent sur ce qui est essentiel : la liberté d’expression, l’acceptation et le respect de la dignité de l’autre.

J’ai observé combien la circulation des personnes aujourd’hui, d’une conférence à l’autre, se conjuguait avec la circulation et le foisonnement d’idées ; combien le sens critique s’alliait avec la tolérance et la créativité.

En ce dernier jour de janvier où on peut encore formuler des vœux, j’en ai un : que cette initiative crée des résonances, parce qu’elle interpelle, étonne et interroge sur les grands défis de notre siècle ; que des institutions et cercles divers aient envie de s’approprier le sujete t la démarche, avec l’envie de prolonger le dialogue tout au long de l’année à partir de cette soirée.

Et pour terminer, en écho à l’exposition présenté par le Chopo « élements of Voguing », je cède la place aux « voguers » qui nous font l’amitié de clôturer cette Nuit des Idées 2020. Une façon de nous montrer comme la vie s’exprime dans la différence et comment cette différence s’exprime esthétiquement dans la joie.

Merci à tous ! et bonne nuit !

JPEG

Dernière modification : 20/02/2020

Haut de page