Camerone, symbole de la réconciliation et de l’amitié franco-mexicaine [es]

Ce lundi 30 avril, l’ambassadrice Anne Grillo s’est rendue à Camarón (Veracruz ; Camerone dans sa version française) pour commémorer les 155 ans de la Bataille de Camerone.

Le 30 avril 1863, la bataille de Camerone a opposé la Troisième Compagnie du Premier Bataillon de la Légion Étrangère (troupe combattante encadrée par des officiers français, composée de sous-officiers et de militaires étrangers) aux troupes mexicaines, lors de l’intervention française au Mexique.

JPEG

Durant cette cérémonie, l’ambassadrice a rendu hommage aux deux armées et a rappelé qu’en France, « cette bataille légendaire représente encore aujourd’hui un exemple de discipline militaire, de résistance et de respect de la mission accomplie (…) mais est aussi un exemple du comportement honorable des troupes mexicaines pour leur considération envers l’ennemi et pour leur bienveillance envers les blessés. »

JPEG

Cette commémoration est par ailleurs l’occasion de souligner combien nos deux pays sont des « frères, partenaires et alliés qui avancent ‘main dans la main’ dans les moments d’incertitudes et face à de nouvelles menaces » a déclaré Anne Grillo, qui explique que ce combat « symbolise la réconciliation et l’amitié franco-mexicaine ».

JPEG

Enfin, l’ambassadrice a remercié tous ceux qui ont contribué à cette « belle et digne cérémonie » en rappelant que l’existence de ce mausolée est due aux efforts du Général Marcel Pénette, ex-officier de la Légion Étrangère, qui a fondé l’association Camerone en 1892, aujourd’hui dirigé par Joaquín Talavera.

- Lire le discours de l’ambassadrice

Dernière modification : 30/04/2018

Haut de page