Brèves de France - 19 mai 2017 [es]


Culture - Réouverture de la terrasse de la Grande Arche à Paris

Fermée au public depuis 2009, et finalement rénovée, la Terrasse de la Grande Arche, située dans le quartier de la Défense, rouvrira /sera rouverte au public le 1er juin.

JPEG

Ce chantier de rénovation aura concerné aussi bien la restauration du toit que celle des façades de marbre recouvertes désormais de granit blanc. Deux œuvres monumentales ont également été rénovées : La Carte du ciel, de Jean-Pierre Raynaud, et la Fresque monumentale, de Jean Dewasne (1921-1999).

Pour accéder au toit d’une surface de 11 000 m², situé au 35ème étage, les visiteurs pourront emprunter l’un des quatre ascenseurs panoramiques, modernisés pour supporter un vent de 80 km/h.

Perchés à 110 mètres de hauteur, un belvédère-jardin suspendu ainsi qu’un pont-promenade proposeront aux visiteurs une incroyable vue panoramique sur Paris.

Ce rooftop accueillera aussi un lieu d’exposition de 1200 m² dédié au photojournalisme où seront proposées des expositions, rétrospectives, rencontres avec le public et la presse, etc. Jean-François Leroy, fondateur du festival international de photojournalisme de Perpignan, Visa pour l’Image, se chargera de la direction artistique.

Diverses animations éphémères, tels que des cours de yoga ou des séances de cinéma en plein air, seront également au programme.
Pour les amateurs de gastronomie, la terrasse proposera enfin un restaurant pouvant accueillir cinquante couverts – les Jardins de Joséphine, avec une carte « bistronomique » composée par le chef Jean-Christian ¬Dumonet.


Pour en savoir plus :
Le site de la Grande Arche
Les Échos


Économie - Nantes séduit un entrepreneur de la Silicon Valley


Rob Spiro, un entrepreneur américain de 32 ans, fondateur de plusieurs startups à succès aux Etats-Unis, a choisi la ville de Nantes, dans l’ouest de la France, afin d’y créer l’incubateur Imagination Machine.

JPEG

Imagination Machine, dont le nom fait référence au Grand Eléphant et autres machines de l’île de Nantes, permettra de transformer des idées en startup à fort potentiel de croissance. Chaque année, dix projets seront sélectionnés en deux promotions. Chaque lauréat bénéficiera de 100.000 euros d’investissements, dont 15.000 euros en liquide. Les 85.000 euros restants sont distribués sous la forme de prestations, études de marché, parrainage et conseil, design, formation…

Détentrice du label French Tech depuis fin 2014 (« Nantes Tech »), la métropole de Nantes voit en moyenne la création de 170 entreprises par an et héberge près de 22 000 emplois liés au domaine du numérique.

L’entrepreneur s’est dit "réellement étonné par l’écosystème numérique nantais, son énergie, son esprit de collaboration et de créativité". Rob Spiro est le fondateur de Good Eggs à San Fransisco, un site de livraison de produits frais et locaux visant à rapprocher les consommateurs et les producteurs locaux. Il est également le fondateur d’Aardvark, un "moteur de recherche social" faisant appel à l’intelligence artificielle pour comprendre les questions posées par les utilisateurs et créer la connexion aux réseaux sociaux.


Pour en savoir plus :
Nantes Tech
Les Échos


Planète - Création de l’ Observatoire mondial de la pollution de l’air, à l’initiative de la ville de Paris

L’Observatoire mondial des villes sur la qualité de l’air, baptisé GUAPO (Global Urban Air Pollution Observatory), sera lancé officiellement en juin à Rotterdam (Pays-bas). La création de cet observatoire, annoncée par la maire de Paris, Anne Hidalgo, et Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris, en conclusion de la conférence internationale Cities for Air (Conférence internationale sur la "qualité de l’air, les villes en action") qui a eu lieu en juin 2016 dans la capitale française, permettra aux grandes villes de partager leurs connaissances et des bonnes pratiques sur la lutte contre la pollution de l’air, notamment en matière de réduction de la circulation routière ou du contrôle des véhicules les plus polluants.

JPEG

Les métropoles ont certes déjà l’habitude d’échanger sur les questions climatiques et environnementales, notamment à travers le Cities Climate Leadership Group (C40), crée en 2006 par Ken Livingstone, alors maire de Londres, et qui regroupe aujourd’hui 90 grandes agglomérations du monde entier. Paris en assure la présidence depuis août 2016. Le C40 se concentre cependant sur les problématiques climatiques et la lutte contre le réchauffement, parfois distinctes des questions sanitaires et environnementales.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), associée au projet, la pollution atmosphérique tue chaque année 6,5 millions de personnes dans le monde. Sur ce nombre, plus de 3 millions meurent prématurément à cause de la pollution extérieure en ville.

Ce réseau international de coopération prendra ainsi en charge le partage des connaissances sur la pollution de l’air et ses effets sur la santé de leurs citadins, ainsi que l’identification et le suivi des progrès obtenus par les métropoles en termes de réduction de la pollution urbaine.


Pour en savoir plus :
Le Monde
Paris.fr

Dernière modification : 19/05/2017

Haut de page