Article conjoint : Les droits des femmes [es]

Version en français de l’article conjoint des ambassadeurs de France et d’Allemagne au Mexique, publié dans l’édition de REFORMA du 26 mai 2017

JPEG

Le Prix franco-allemand des Droits de l’Homme « Gilberto Bosques » 2017 récompense le travail des défenseurs des droits des femmes au Mexique.

La France et l’Allemagne, alliés européens et porteurs / défenseurs de nombreuses causes communes sur la scène internationale, accordent une importance particulière à la protection des Droits de l’Homme dans le monde.

C’est le cas dans nos pays respectifs mais également à l’étranger et notamment au Mexique, où depuis 2013, nos ambassades ont décidé de remettre le Prix des Droits de l’Homme « Gilberto Bosques » afin de récompenser les individus qui se distinguent par leur engagement contre les violations des droits de l’Homme.

Ce Prix Franco-Allemand, qui rend hommage au diplomate mexicain Gilberto Bosques, a été remis lors de sa première édition au frère Tomás González Castillo, dont le refuge « La 72 » situé à Tenosique, dans l’état de Tabasco a fêté au mois d’avril ses six ans d’existence, accomplissant chaque jour un travail incessant en faveur des migrants d’Amérique centrale qui traversent le Mexique pour rejoindre le nord du continent américain en quête de meilleures conditions de vie.

En 2015, lors de sa deuxième édition, nous avions choisi de mettre l’accent sur le phénomène préoccupant des disparitions. C’est ainsi que nous avions distingué la sœur Consuelo Morales et son association CADHAC, qui luttent avec beaucoup de courage pour que les familles de victimes de disparitions forcées dans l’état de Nuevo Leon connaissent le sort de leurs proches et accèdent à la justice.

Pour cette 3e édition, en collaboration avec le jury du prix composé de Pablo Romo, Jesús Peña, Ana Laura Magaloni (ajouter fonctions) nous avons souhaité attirer l’attention sur la situation des femmes au Mexique.

C’est pour cela que nous avons décerné le Prix 2017 à Grupo de información sobre la reproducción elegida (GIRE) et à sa directrice Regina Tamés.

Créée il y a 25 ans sous l’impulsion de l’activiste Marta Lamas, l’association GIRE a contribué à transformer le cadre juridique, les politiques publiques et la société mexicaine au sujet des droits reproductifs des femmes.

Son action permet de soutenir des centaines de femmes qui n’ont pas connaissance de leurs droits et de leur garantir un accès à la justice. Comme sa directrice l’a indiqué lors de la remise du prix organisée le 29 mars dernier en présence du président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), Luis Raúl González Pérez, GIRE est actuellement engagée dans 40 litiges nationaux ou internationaux.

A travers des rapports, des débats publics et des campagnes, l’association diffuse l’information disponible sur les droits reproductifs.

Au sein du réseau national d’avocates qu’elle coordonne, l’association dispense des formations de défense des droits reproductifs. L’association promeut, entre autres, la liberté des femmes d’avoir ou non des enfants, le droit de/à disposer d’une information de qualité, ainsi que le droit à avorter légalement et dans de bonnes conditions.

L’Allemagne, la France et le Mexique partagent la conviction que le respect des droits de l’Homme est indispensable et favorise le développement socio-économique des sociétés.

Dans ce cadre, les droits des femmes sont essentiels. En effet, les droits reproductifs diminuent le risque de décès en couches et les mauvais traitements. De plus, l’égalité hommes-femmes génère de la croissance. Pourtant, ces droits sont loin d’être acquis et la violence faite aux femmes existe dans toutes les sociétés et à tous les niveaux.

Dans le monde, 35% des femmes ont été victimes de violences physiques ou sexuelles. Dans les 10 prochaines années, 30 millions de femmes pourraient ainsi être menacées. Un tiers des femmes se marient avant l’âge de 18 ans. L’accès à l’éducation sexuelle, à la contraception ou à la gynécologie est restreint.

Le Prix décerné comprend la réalisation d’une visite d’une semaine en France et en Allemagne dans le but de promouvoir les activités du lauréat et de rencontrer les ONG européennes travaillant sur les mêmes thématiques, ainsi que des institutions publiques (Cour européenne des droits de l’Homme, Parlements nationaux).

Nous avons également remis des mentions spéciales à l’Institut de Leadership Simone de Beauvoir et à Abel Barrera Hernández, Directeur et fondateur du Centre des Droits de l’Homme de la Montagne Tlachinollan. Par ce prix, nos Ambassades reconnaissent leur engagement indéfectible en faveur des Droits de l’Homme.


Collaborateurs invités :
Maryse Bossière, Ambassadrice de France au Mexique
Viktor Elbling, Ambassadeur d’Allemagne au Mexique


Pour en savoir plus :
- Le Groupe d’information sur la Reproduction choisie (GIRE) reçoit le le Prix franco-allemand des droits de l’homme “Gilberto Bosques”
- Le Prix franco-allemand des droits de l’Homme Gilberto Bosques

Dernière modification : 04/10/2017

Haut de page