Alejandro Ramírez Magaña est reconnu Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur [es]

Cannes, le 22 mai 2014

Le Délégué Général du Festival de Cannes, M Thierry Frémaux, a remis aujourd’hui à Cannes les insignes de Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur à M. Alejandro Ramírez, Directeur Général de Cinépolis.

Par cette décoration, le gouvernement français a tenu à saluer et remercier un chef d’entreprise qui défend la diversité culturelle et le meilleur du cinéma.

“C’est que tu es un homme profondément attaché à la culture. Et à la meilleure : celle qui te passionne.(…) C’est d’ailleurs cette curiosité pour les autres cultures qui t’a attiré vers la langue française et vers la francophilie » a dit M. Thierry Frémaux pendant son discours.

En présence de l’Ambassadeur du Mexique en France, M. Agustín García López Loaeza, l’Attaché de l’Audiovisuel de l’Ambassade de France au Mexique, M. Jean- Christophe Berjon, et de la Directrice du Festival de Cinéma de Morelia, Mme. Daniela Michel, Alejandro Ramírez a évoqué avec émotion sa première approche au cinéma qui l’a tant marqué. « Je me souviens que les premières salles de cinéma que ma famille a ouvert à Morelia ont commencé avec la projection du film Le Petit Prince, adapté de l’oeuvre d’Antoine de St. Exupéry. Ce film m’a beaucoup touché » a t-il déclaré pendant son discours.

Quelques années plus tard Alejandro Ramírez prendra la direction générale de Cinépolis, société familiale d’exploitation cinématographique qu’il a convertie en géant mondial. Avec plus de 325 complexes cinématographiques (plus de 3000 salles sur le continent américain) répartis dans onze pays (dont le Brésil, la Chine et l’Inde), Cinépolis est devenu le 4ème groupe mondial d’exploitation cinématographique. Entendant la culture dans un sens large,
Alejandro Ramírez, à travers Cinépolis, a pu développer des programmes de lutte contre la cécité ou de sensibilisation au cinéma destinés aux enfants issus de milieux défavorisés. De même, il est impliqué dans la production de documentaires comme Presunto Culpable et De Panzazo qui apporte une réflexion sur le dysfonctionnement du système judiciaire et éducatif mexicain.

Alejandro Ramírez Magaña est aussi à l’origine de plusieurs festivals. Ambulante, qui diffuse des documentaires sociaux dans les zones les plus reculées du pays, et le Festival de Morelia, véritable vitrine de la diversité culturelle dans un pays dominé par les productions hollywoodiennes.

Ce festival qu’il a créé et qu’il préside depuis dix ans, a toujours une relation privilégiée avec la France lui donnant une place importante dans sa programmation. « C’est que ce Festival te ressemble, Alejandro. Dans sa beauté humaine, dans sa délicatesse, son humilité, mais aussi dans son ambition, son exigence et son professionnalisme extrême », a énoncé M. Frémaux.

Le Délégué Général du Festival de Cannes a salué également l’appui décidé d’Alejandro Ramírez au Tour de Cine Francés (Tour de Ciné Français).

« Il y a 18 ans dans une conversation avec l’Ambassadeur de France au Mexique de l’époque, Bruno Delaye, l’idée de lancer une initiative pour promouvoir le cinéma français est née…à l’époque, le peu de cinéma français qui arrivait au Mexique ne se voyait que dans quelques salles de cinéma de la ville de Mexico” a rappelé Alejandro Ramírez.

Cette manifestation-a-t’il précisé- est maintenant un franc succès : « 7 longs métrage français qui circulent dans plus de 62 villes du Mexique grâce au réseau de salles Cinépolis, et y rassemblent plus de 250 000 spéctateurs ! »

Pendant la décoration , M. Thierry Frémaux a transmis à Alejandro Ramírez le message de L’Ambassadeur de France au Mexique , Elisabeth Beton-Delègue : "le cinéma français, et de la même manière tout le cinéma de la diversité (y compris le cinéma mexicain, naturellement), ont besoin tes analyses lucides, ton expérience et ta sagesse d’homme d’affaires pour pouvoir résister aux seules lois de marketing. C’est un combat pour l’intelligence, la culture et l’humanisme, grâce auquel nous grandirons et nous nous enrichirons."

Dernière modification : 12/02/2018

Haut de page