Accueil des bateaux de la mission "Jeanne d’Arc" (11 juin 2019) [es]

Discours de l’ambassadrice Anne Grillo
Accueil des bateaux "Tonnerre" et "La Fayette" de la mission "Jeanne d’Arc"

Veracruz,
Mardi 21 mars 2019

* Seul le prononcé fait foi

Amiral,
Amiraux (en espagnol)
Commandants (en francais et espagnol)
Messieurs les officiers généraux
Mesdames et messieurs les officiers, officiers mariniers, quartiers maitres, marins,
Messieurs les maires,
Autorités, (en espagnol)
Madame et messieurs les conseillers élus,
Mesdames et messieurs, (en français et en espagnol)
Chers compatriotes,

espagnol. Marins, militaires, diplomates, Français de Veracruz et du Mexique, entrepreneurs mexicains et français, autorités fédérales et locales, universitaires, personnalités culturelles : nous appartenons à des horizons divers ; pourtant ce soir, nous formons une seule communauté sur ce porte hélicoptères « Tonnerre » qui conduit cette « mission de la Jeanne d’Arc ».

(en espagnol :) 1/ Chers amis mexicains, laissez-moi tout d’abord vous confier qu’il y a beaucoup d’émotion dans la communauté française présente ici. Tous les Français, chaque Français a une histoire ou un souvenir avec ce que nous appelons affectueusement « la Jeanne » : ce bâtiment école mythique de la marine française mis à l’eau en 1964, l’année où le général de Gaulle fit son voyage historique au Mexique, et retirée du service en 2010, où elle fit d’ailleurs sa dernière escale à Veracruz. Elle ne sera pas remplacée par un autre navire école. Les élèves officiers de notre prestigieuse école navale, qui nous accueillent ce soir avec leur encadrement et tout l’équipage, effectuent depuis lors un stage de formation à la mer de 6 mois, appelé « mission Jeanne d’Arc », à bord de ce bâtiment de projection et de commandement, accompagné du bâtiment « La Fayette ».

Dans le cœur des Français, « la Jeanne » est toujours là. Elle fait partie de notre patrimoine. Chacune des escales de cette prestigieuse mission agit comme un catalyseur d’initiatives localement. C’est le cas aujourd’hui : premier déplacement officiel dans l’Etat pour ma part, le premier d’un ambassadeur de France depuis 10 ans ; demain, réunion annuelle de nos 34 alliances françaises du Mexique ; échanges dans le cadre de la coopération décentralisée entre Veracruz et Brest – Brest où se trouve notre école navale ; Brest qui est le premier pôle océanographique français-. Nombre d’entre vous ont participé à notre « Naval Day » où le meilleur des savoirs faire de l’industrie navale française vous a été présenté, assorti d’une visite de ce « fleuron » de notre marine nationale, sans oublier les accords de coopération technique et académiques signés ce jour avec le CONALEP, l’INIDETAM, université de Veracruz notamment pour la mise en place d’un master d’ingénierie naval franco-mexicain, et notre Ecole navale française.

Parce que nous souhaitons proposer au Mexique, le meilleur de notre expertise, parce que vous êtres un grand partenaire de la France, la « Jeanne » fait escale à Véracruz. Ce n’est pas anodin. Nous partageons des valeurs et une vision du monde. Nous sommes attachés en effet à la souveraineté des Etats, à la résolution pacifique des conflits, à la force des institutions multilaterales, au respect du droit international. Nous défendons une mondialisation équilibrée. Nous plaidons pour un développement humain durable, respectueux de la diversité qui fait la richesse de notre planète. Nous le faisons avec lucidité et détermination parce que nous sommes deux puissances de paix, qui assumons nos responsabilités. Dans un monde moins prévisible, plus inégal, plus dangereux, notre partenariat nous confère aussi une responsabilité pour promouvoir ensemble les causes auxquelles nous sommes attachées.

Autorités civiles et militaires mexicaines, fédérales et locales, ce soir, je voudrais réaffirmer avec force la volonté de la France d’approfondir notre relation, dans tous les domaines, y compris celui de la défense. Echanges de sections, formation, participation conjointe à des opérations de maintien de la paix, transferts de technologie et de compétence : nous avons abordé tout cela lors de la réunion entre Etat-majors il y a 2 mois. J’avais eu l’occasion de le dire au ministre de la Défense et au ministre de la Marine. Cette escale de la « Jeanne » témoigne de cette disponibilité française, et nous offre l’occasion d’aller de l’avant, ensemble, dans une coopération renforcée cohérente avec la qualité de la relation politique que nos deux pays ont.

II/ (en français :) Mesdames et messieurs les officiers, marins, nous sommes très heureux de vous accueillir ce soir. Lorsque notre attaché de défense, -que je remercie pour tout le travail accompli avec son équipe avec nos amis mexicains, a mentionné votre venue, j’ai été saisie de dizaines de demandes d’ordres de mission. Je n’ai pas le souvenir qu’un déplacement de l’ambassadrice suscite un tel enthousiasme !
Vous serez bien accueillis. Vous découvrirez l’amitié et la fraternité qui lient la France et le Mexique. Vous le sentirez en parlant avec des Français de Xapala, de San Rafael, de Jicaltepec, de Véracruz/boca del Rio dont les aieuls sont arrivés au début du 19 eme siècle de Bourgogne, de Franche Compté poussés par l’aventure ou la nécessité. La force de cette amitié se nourrit aussi de notre admiration réciproque. Il y a au Mexique une francophilie comme il y a en France une affection singulière pour le Mexique. Je ne doute pas l’ exposition sur les Olmèques dont Véracruz fut le berceau en 2020 au Quai Branly sera un succès ;

3/ Chers compatriotes qui résidaient dans cet Etat de Veracruz, cela faisait plus de 7 ans qu’un ambassadeur de France n’était pas venu en déplacement officiel. Je suis venue pour vous connaitre, pour vous exprimer ma reconnaissance à votre contribution au rayonnement de notre pays dans cet Etat. Après maintenant 3 jours d’échanges et de rencontres, je peux vous le dire : vous faites honneur à la France.

Je suis aussi venue vous dire que votre pays tient à vous. Vous pouvez compter sur la meilleure des consules honoraires, Lygie de Schuytter. 15 ans qu’elle ne ménage ni son temps ni sa peine pour vous, bénévolement, comme nos 17 autres consuls honoraires dans le pays, aux côtés de nos élus que je salue ce soir. Votre sécurité est en particulier notre préoccupation constante. J’en ai parlé avec le maire de Xalapa et le gouverneur. Dans le cadre qui nous réunit ce soir, je voudrais rappeler aussi le prix payé récemment par nos militaires en sauvant deux Français au Bénin. Je voudrais aussi rappeler ce que fait la Jeanne dans l’assistance aux Français. J’en ai été le témoin, lors du tsunami de 2004, chargée alors de l’Asie méridionale, la « Jeanne » patrouillait dans l’Océan indien

(En français :) Vous tous, qui participaient à cette mission de la Jeanne, vous incarnez les valeurs de notre pays, l’excellence française, le courage. Ce soir, les Français du Mexique, vous transmettent leur affection, leur reconnaissance, et la fierté que votre présence en terre mexicaine leur procure. En tant qu’ambassadrice de France, je me joins à eux. Bienvenue au Mexique, bienvenue à Veracruz. Vive la France. Vive le Mexique. Vive l’amitié franco-mexicaine.

Dernière modification : 12/06/2019

Haut de page