Accord de coopération franco-mexicain pour la formation de personnel spécialisé dans le secteur énergétique. [es]

Communiqué conjoint Ministère mexicain de l’Énergie (SENER)-Ambassade de France au Mexique

Mexico, le 22 février 2017

L’Ambassadrice de France au Mexique, Maryse Bossière, et le Ministre de l’Énergie, Pedro Joaquín Coldwell, se sont réunis à la Résidence de France pour annoncer un accord de coopération entre les Instituts français (IFP Training) et mexicain (IMP) du Pétrole.

JPEG

Maryse Bossière a souligné que ce projet constituait un exemple de collaboration très complète, dynamique sur le long terme puisque l’Institut français du Pétrole certifiera les opérateurs, formera des spécialistes et soutiendra l’Institut mexicain du Pétrole dans le développement de ses propres centres d’excellence et de formation au Mexique. Elle a affirmé que la France et le Mexique trouveront à l’avenir de nombreuses autres opportunités de coopération dans ce secteur, s’inspirant réciproquement des bonnes pratiques du pays partenaire et mettant en œuvre de nouveaux projets innovants.

JPEG

« Avec l’ouverture du secteur mexicain de l’Énergie, nous disposons d’un environnement industriel très compétitif, où les entreprises publiques et privées cherchent à attirer et à conserver les techniciens, les professionnels et les experts les plus qualifiés », a précisé le Ministre.

En ce qui concerne la certification des compétences du personnel spécialisé dans le forage et le contrôle des puits pétroliers, notamment les plateformes flottantes et les puits en eaux profondes, l’Institut Français du Pétrole et l’Institut Mexicain du Pétrole s’associent pour favoriser les échanges de connaissances et d’expérience entre les experts du secteur. Les deux institutions ont également mis au point un Programme de Certification des Opérateurs Universels des Procédés industriels de Gaz et de Pétrochimie.

JPEG

Les deux initiatives de l’IMP et de l’IFP font l’objet d’un investissement total de 438 millions de pesos (environ 21 millions d’euros) de la part du Fond SENER (Ministère mexicain de l’Énergie)-Conacyt (Conseil National pour la Science et la Technologie du Mexique), auquel s’ajoute un apport de 100 millions de pesos (4,8 millions d’euros) réalisé par les deux instituts. Grâce à ce programme, 120 salariés de PEMEX pourront compléter leur formation technique et professionnelle. L’entreprise de l’Etat mexicain pourra compter sur un personnel formé et préparé au nouveau contexte d’ouverture des marchés dans lequel le secteur mexicain des hydrocarbures s’est engagé.

De plus, le Fond participera à la création du Centre Intégral de Formation et de Spécialisation des Opérateurs Responsables du Contrôle des Processus, à hauteur de 290 millions de pesos (soit 13, 85 millions d’euros). L’IFP et sa filiale RSI, l’IMP et l’Institut National de l’Électricité et des Énergies Propres du Mexique seront également parties prenantes du Centre avec l’objectif de certifier 80 opérateurs en charge de la supervision pour renforcer la sécurité, la fiabilité opérationnelle, la productivité et l’efficience énergétique.

JPEG

Ce grand projet vient compléter l’historique de la coopération franco-mexicaine dans le domaine de l’énergie, marquée l’an passé par le séminaire « Hacia la transición energética : perspectivas de México y Francia » en décembre et par la signature d’un accord de coopération entre la Commission Nationale pour un Usage Efficient de l’Énergie (CONUEE) du Mexique, l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) le 5 juillet 2016.

Dernière modification : 23/02/2017

Haut de page